Mais qu’est-ce que vont dire les gens? Que vont-ils penser? Dans toutes les cultures du monde, on retrouve cette obsession irrationnelle et contre-productive et ces questions qui nous parasitent l’esprit. Alors pour quelles raisons l’avis des autres nous importe autant? Pourquoi est-ce néfaste? Comment se détacher du regard des autres? Tentative d’explication

Pourquoi l’avis des autres nous importe autant?

Pour comprendre l’origine de cette obsession, revenons 50 000 ans en arrière. En Ethiopie où votre lointain ancêtre vivait au sein d’une petite tribu. À cette époque, faire partie d’une tribu était essentiel pour la survie. Une tribu signifiait nourriture et protection à une époque où ni l’une ni l’autre n’étaient faciles à trouver.

Ainsi, pour votre ancêtre, être accepté par les autres membres de sa tribu était primordial. S’adapter et plaire à ceux qui l’entourent signifiait qu’il pouvait rester dans la tribu. Si vôtre ancêtre faisait la cour à une fille de la tribu et échouait, elle en parlerait aux autres filles de la tribu. Ce qui gâcherait ses chances de retrouver une compagne au sein de la tribu et limitait ses chances de se reproduire. Notre survie a longtemps dépendu de notre capacité à être socialement accepté. C’est pourquoi les humains ont développé une soif d’approbation sociale et une peur paralysante d’être détesté.

La survie sociale de votre ancêtre était au cœur de sa capacité à survivre et à prospérer. Tout cela était utile il y a 50 000 ans. Mais au cours des 10 000 dernières années, notre civilisation a radicalement changé. Nous ne vivons plus dans des petites tribus. Le regard des autres n’influence plus notre recherche de nourriture et de protection. Nos corps et nos esprits ont évolué pour survivre au cours des centaines de milliers d’années. Ces traits biologiques, dont notre fixation sur la survie sociale, sont encore présents en nous. Même s’ils ne sont plus utiles au 21ème siècle.

Cet atout préhistorique est devenu un défaut

  • Nos ancêtres avait raison d’éviter l’exclusion de la tribu. Mais cette prudence fait aujourd’hui de nous des lâches qui manquent d’audace.
  • Quel est l’intérêt de se sentir mal à l’aise à l’idée d’aller au restaurant ou au cinéma seul?
  • À quoi bon renoncer à des carrières inspirantes en faveur d’une carrière plus “respectable” mais ennuyeuse?
  • Pourquoi avons-nous constamment besoin d’éloges et d’approbations?
  • Pourquoi avons-nous sans cesse besoin d’avoir le sentiment d’être du bon côté de toute dichotomie sociale ou morale?

Avec tant de pensées et d’énergie consacrées à l’avis des autres, nous finissons souvent par négliger notre vraie voie, nos vraies valeurs, nos vraies motivations.

Mais dans le monde vaste et complexe d’aujourd’hui, façonné de cultures diverses, de personnalités multiples et d’opportunités variées, perdre le contact avec ce que nous désirons vraiment est dangereux. Lorsque vous ne savez pas qui vous êtes, le seul mécanisme de prise de décision qui vous reste est celui des besoins de la norme sociale. Lorsqu’il s’agit des questions les plus personnelles, au lieu de creuser profondément dans ce en quoi vous croyez vraiment pour trouver la clarté, vous vous tournerez vers les autres pour trouver les réponses. Votre identité deviendra alors un mélange des opinions les plus fortes de votre entourage.

Perdre le contact avec votre vrai vous vous rend également fragile, car lorsque votre identité est construite sur l’approbation des autres, être critiqué ou rejeté par les autres devient très douloureux.

La mission est donc claire : nous devons passer outre le câblage de notre cerveau pour diminuer l’impact de ce que les autres pensent de nous. Apprendre à nous détacher du regard des autres est le seul moyen de reprendre nos vies en main.

normes sociales

Comment se détacher du regard des autres?

Être sensible au regard des autres ne fait pas de vous une mauvaise personne. Cela signifie simplement que vous n’avez pas encore trouvé comment vous en détacher. Il existe trois étapes pour y arriver :

Étape 1: apprenez à mieux vous connaître

Réalisez une évaluation claire et honnête de ce qui se passe dans votre tête:

  1. Découvrez qui vous êtes vraiment. Qui appréciez-vous le plus dans votre entourage, Comment passez-vous votre temps libre et en affectionez-vous vraiment tous les aspects ? Dépensez-vous régulièrement de l’argent dans des choses qui ne vous conviennent pas? Que pensez-vous vraiment de votre emploi ou de vos études? Faites-vous semblant de vous intéresser à des choses qui ne vous intéressent pas? Avez-vous des opinions que vous n’osez pas exprimer?
  2. Dans quels domaines êtes-vous sensibles au regard des autres? Où êtes-vous le plus susceptible d’avoir honte ou d’être embarrassé ? Y’a-t’il des endroits où vous avez l’impression de ne pas être vous même? Êtes-vous terrifié à l’idée de décevoir/devoir satisfaire certaines personnes? Où ne vous sentez-vous pas à l’aise pour prendre une décision sans la “permission” ou l’approbation des autres? Lorsque vous présentez votre nouveau partenaire à votre entourage pour la première fois, la réaction de ces personnes peut-elle changer fondamentalement vos sentiments à l’égard de cette personne?
  3. Choisissez les domaines où vous souhaitez vous affranchir du regard des autres. Il n’est pas réaliste de vous détacher complètement du regard des autres sur tous les aspects de votre vie. Cependant, il y a des domaines et des choix cruciaux où nous devons le faire. Par exemple le choix de votre partenaire, votre carrière et la façon dont vous élevez vos enfants. Réfléchissez-donc: dans quels domaines de votre vie devez-vous être entièrement fidèle à vous-même?

Étape 2: Intériorisez le fait que le regard des autres vous freine

Comprendre et intérioriser que le fait d’être sensible au regard des autres est néfaste au 21ème siècle est une étape clé pour s’affranchir du regard extérieur. Voici pourquoi cela n’est plus d’intérêt aujourd’hui.

  • La peur du regard extérieur est irrationnelle
    1. Personne ne se soucie vraiment autant de ce que vous faites. Les gens sont très égocentriques.
    2. Vous ne plairez jamais à tout le monde. Peu importe qui vous êtes, certaines personnes vous aimeront et d’autres personnes ne vous aimeront pas. Être approuvé par un type de personne signifie en rebuter un autre.
    3. Ceux qui désapprouvent ce que vous êtes ou ce que vous faites ne vous fréquentent pas 99% du temps. Les conséquences sociales futures envisagées sont généralement bien pires que ce qui finit réellement par arriver
    4. Les personnes jugeantes ne sont pas vraiment importantes. Si elles le sont et qu’elles vous aiment vraiment de manière désintéressée, elles se raviseront et vous accepteront lorsqu’elles verront que vous êtes heureux.
  • Les efforts pour tenir compte du regard des autres sont contre-productifs. Si vous souhaitez vraiment être apprécié, soyez vous même. Les personnes authentiques sont interessantes. Leurs pensées et leurs opinions sont originaux. Ceux qui souhaitent uniquement paraitre sont ennuyeux, leurs idées ont été construites pour se fondre dans la masse et suivre le leader.

Étape 3: Soyez vous même

Se détacher réellement du regard des autres demande plus que de la réflexion, cela demande du courage. Mais du courage contre quoi, exactement ? Comme nous l’avons dit, il n’y a pas de réel danger à être soi-même.

La peur du regard et du jugement de l’autre est souvent nourrie par des fragilités au niveau de l’estime de soi. Cessez de vous entourer de personnes négatives et ne prenez pas leurs critiques personnellement.

Défendez qui vous êtes réellement: ce n’est pas en essayant de faire comme tout le monde que vous serez plus appréciée.

Faites des changements audacieux. Lorsque vous verrez que ces changements améliorent votre quotidien, avec peu de conséquences négatives, cela renforcera vos choix. Savourez le sentiment d’être considéré comme bizarre, original ou déroutant.

Chez Thegoodpsy, nous vous permettons de consulter des psychologues en ligne qui sauront vous donner les outils adéquats pour vous assumez et vous détacher de l’avis des autres. Gagner en estime de soi est essentiel pour trouver un apaisement psychologique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *