De plus en plus de jeunes signalent une anxiété liée à leur consommation des réseaux sociaux. Si les nombreux réseaux disponibles peuvent s’avérer divertissants et représenter une source d’information précieuse, leur utilisation à outrance provoque souvent des effets délétères sur la santé mentale de leurs utilisateurs. Au point de parfois devoir faire appel à un psychologue en ligne ou en cabinet. Pour apprendre à se “désintoxiquer“.

Pourquoi les réseaux sociaux rendent-ils anxieux ?

Il ne s’agit pas de rejeter en bloc les réseaux sociaux. Ces réseaux digitaux sont devenus incontournables dans notre société. Utilisés correctement, ils s’avèrent souvent être de merveilleux outils de communication. Se cultiver, se renseigner, trouver du travail, un logement et parfois même des amis ou un.e partenaire, les « RS » sont très utiles. Mais leur utilisation détournée et leur pratique intensive peuvent provoquer une forte anxiété chez des jeunes encore en construction. Il existe plusieurs raisons à cela.

Une vision tronquée de la réalité

Véritable vitrine personnelle, les réseaux sociaux mettent en scène le quotidien. Cela signifie donc que l’on pense accéder à la réalité des comptes que l’on suit, quand le contenu qui nous est proposé à en vérité été retouché en amont. Forcément, les photos, les vidéos et les textes, peuvent donner une impression de réussite, de profondeur et de façon générale de « mieux », en comparaison desquelles notre quotidien paraît bien terne. L’anxiété qui en découle peut causer aux jeunes une difficulté à se construire de façon objective et épanouie.

Course à la performance

La course aux likes peut également poser un problème. De nombreux internautes se basent dorénavant sur cette donnée pour juger leur valeur ou celles des contenus qu’ils suivent. Une baisse voire une absence de like peut donc être particulièrement blessante et amener la personne à se dévaloriser. Surtout lorsqu’elle est encore en construction comme c’est souvent le cas chez les jeunes. Cette absence de valorisation virtuelle se répercute alors dans la vraie vie. Un psychologue à distance ou en cabinet peut vous aider à reprendre confiance en vous.

Pourquoi les réseaux sociaux rendent-ils anxieux ?

Impossibilité de déconnecter

Si les réseaux sociaux permettent de garder le contact avec les gens que l’on apprécie et même faire de nouvelles connaissances, leur utilisation est parfois détournée dans un but malveillant. Tous les réseaux sociaux ont été un jour ou l’autre un terrain de cyberharcèlement. Notamment scolaire. Or, si le harcèlement dans la vraie vie prend souvent fin lorsque l’on rentre chez soi où que l’on se réfugie dans un endroit sécurisé, le cyberharcèlement n’a pas de limites et les agresseurs ont un accès en direct à leur victime à tout moment.

Sentiment de culpabilité

L’effet chronophage des réseaux sociaux n’est plus un secret pour personne et leurs algorithmes ont été percés à jour : ils sont conçus pour nous pousser à toujours en voir davantage et à rester des heures sur les plateformes. On sait donc que beaucoup de nos « scrolls » (c’est le mot employé quand on fait défiler les contenus.) sont souvent inutiles. On peut alors ressentir une grande culpabilité en constatant qu’on perd son temps, mais qu’on ne parvient pas non plus à s’arrêter. La peur de manquer une information essentielle (FOMO) peut également causer beaucoup d’anxiété.

Effet physiologique des écrans

Si l’utilisation des réseaux sociaux est susceptible de générer une forte anxiété, elle entraîne aussi des répercussions physiologiques. L’utilisation intensive d’écran influe négativement sur la qualité du sommeil et bouleverse les rythmes biologiques. L’exposition à une lumière, la nuit, envoie à notre corps le signal qu’il fait jour et qu’il n’est donc pas le moment de se reposer. Résultat ? L’utilisation intensive d’écran et de réseaux sociaux peut provoquer de la fatigue physique, facteur aggravant de stress et d’angoisses.

Comment se manifeste l’anxiété et comment la traiter ?

L’anxiété provoquée par les réseaux sociaux chez les jeunes est d’autant plus problématique que le public jeune est souvent en phase de construction. Une vision tronquée de la vie et de ses valeurs peut donc influencer négativement la construction personnelle, la définition de ses valeurs et de ses objectifs et entraîner un manque de confiance en soi délétère.

Pourquoi les réseaux sociaux rendent-ils anxieux ?

Un psychologue en ligne ou en cabinet peut vous aider à gérer votre anxiété face aux réseaux sociaux. Il s’agira dans un premier temps de traiter l’addiction aux écrans puisqu’il y a souvent un mécanisme de dépendance en place. Dans un deuxième temps, la façon dont les RS sont utilisés sera analysée afin de comprendre où se situent les faiblesses et les déclencheurs de stress.
Avec une psychothérapie adaptée et l’aide d’un professionnel, le jeune patient peut diminuer ses angoisses liées aux contenus digitaux et trouver un équilibre sain entre la vie réelle et la vie virtuelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *